Financez jusqu'à 40% de votre logement sans intérêts

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2018

Ce qui change pour le PTZ en 2018

Le Prêt à Taux Zéro, prêt délivré par l’Etat, a été modifié mais reconduit pour les 4 prochaines années. Ce prêt aidé est maintenant, en 2018, « mieux ciblé pour construire plus vite en zone tendue et soutenir la revitalisation dans les zones détendues » a annoncé Julien Denormandie, secrétaire d’Etat en charge du dossier logement. Les changements concernent principalement les zones géographiques pour lesquelles un PTZ peut être accordé.

Zones géographiques Fin du PTZ dans le neuf Fin du PTZ dans l'ancien + travaux
A 31/12/2021 01/01/2018
A bis 31/12/2021 01/01/2018
B1 31/12/2021 01/01/2018
B2 31/12/2019 01/01/2021
C 31/12/2019 01/01/2021

Les zones A, A bis et B1 bénéficient depuis le 1er janvier 2018 d’une quotité de 40% pour un PTZ dans l’immobilier neuf, tandis que les zones B2 et C ont maintenant une quotité de 20%, dans le neuf et de 40% dans l’ancien avec travaux.

Qu'est-ce que le PTZ ?

Le PTZ est un prêt à 0% mis en place par les pouvoirs publics français pour vous aider à devenir propriétaire de votre résidence principale. Le Prêt à Taux Zéro permet de financer une partie de votre résidence principale. Il doit être complété par d’autres prêts immobiliers et éventuellement par de l’apport personnel. Le PTZ s’adresse essentiellement à ceux qui achètent pour la première fois et à ceux qui non pas été propriétaire de leur résidence principale depuis 2 ans.

Le PTZ 2018 peut financer des logements neufs mais aussi des logements anciens (sous certaines conditions). Le montant du PTZ est défini en fonction de divers critères, tels que le type de bien immobilier que vous allez acquérir, de la composition de votre foyer, de vos revenus et de la localisation de votre logement.

Pouvez-vous prétendre au PTZ 2018 ?

Test d'éligibilité et calcul de droits au PTZ

Prêt à Taux Zéro 2018 : 3 clauses à respecter

Être primo-accédant au moment de votre demande

Vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des deux dernières années (un logement est considéré comme résidence principale s'il est occupé au moins 8 mois par an)

Acheter votre future résidence principale

Vous devez acheter votre résidence principale ou un logement qui le deviendra au plus tard douze mois après la fin des travaux, ou encore l’achat du logement à votre retraite si ce délai n’excède pas 6 ans

plafond de ressources et conditions d'éligibilité

Vous devez respecter un plafond de ressources et des conditions d'éligibilité. Le PTZ peut financer jusqu’à la moitié de votre achat immobilier. Il peut être complété par d’autres prêts réglementés : Prêt à l’Accession Sociale…

Le Prêt idéal pour l'achat de sa résidence principale

Image Prêt à Taux Zéro 2018 pour personnes physiques
  • Faire construire votre maison.
  • Acheter neuf une maison ou un appartement sur plan, en cours de construction ou achevé.
  • Dans l'ancien, en achetant un logement existant issu du parc HLM, sous certaines conditions
  • Aménager en logement des locaux non destinés initialement à l'habitation : bureau, atelier...
  • Acheter un logement ancien qui nécessite ou qui a fait l'objet de travaux de rénovation lourde le rendant neuf au sens de la réglementation fiscale
  • Acheter un logement ancien nécessitant des travaux d'amélioration représentant 25 % minimum du coût total d'opération réglementaire sous conditions.

En savoir plus sur le PTZ :

Conditions du Prêt à Taux Zéro

Calculez vos droits au PTZ en quelques clics

L’octroi du PTZ et les conditions de remboursement en 2018 sont en fonction de vos revenus, de la composition de votre foyer et de la zone géographique de votre future résidence principale.

Vérifiez gratuitement en quelques minutes si vous êtes éligible, ainsi que le montant et les conditions de remboursement de votre PTZ :

Calculer vos droits au PTZ

Image calculatrice PTZ 2018
Demande de prêt en ligne